logo Navigation rapide : Accueil - Articles - Tous les Whiskies - Forums

Sujet : Affinages subtils et typages forts
Forum Public / Le monde du whisky / Affinages subtils et typages forts
- Vous devez être identifié pour ajouter un message dans ce sujet
Bonjour, vous n'êtes pas identifié
S'identifier - S'inscrire - Aide
Il y a en tout 15 visiteurs en ligne :: 15 inconnus et 0 membre.
ligne
[ Ecrire une réponse ]

<< < Page précédentePage : 1 2 3 4 Page suivante > >>
[ Bas de la page - Dernier message ]
Auteur Sujet : Affinages subtils et typages forts
Steph

(Membre)
Posté le: 14/10/04 11:42, dernier message le : 17/12/04 [Répondre ]
Bonjour,

un petit (ou plutôt grand en fait je pense) débat sur d'une part les finitions courtes en vue d'affiner un whisky déjà vieilli en fût classique (généralement chêne sous bourbon), et d'autre part les typages forts par ex. le vieillessement exclusif en sherry butt.

Les exemples d'affinages ne manquent pas, Glenmorangie, Arran et quelques autres en tête.
Bourgogne rouge et blanc, madère, rhum, calvados, et j'en passe !
Ces dernières années on a l'impression que tout autre liquide distillé va servir d'affinage à de + en + de whiskies !
Qu'en pensez-vous ?
N'y a-t-il pas un risque en appuyant trop cette démarche à finir par perdre de + en + l'authenticité de whisky ?
Certains de ces affinages sont res réussites car ils apportent une dimension nouvelle et excellente au whisky, tandis que d'autres se révèlent plutôt être un peu n'importe quoi: soit aucune différence de goût particulièrement perceptible par rapport à la version de base, soit un goût qui semble complètement gacher l'essence même du whisky...

Concernant le typage, personnellement j'ai été très déçu par un Brora de 19 ans de chez Chieftain que j'ai récemment acheté, entièrement vieilli en fût de sherry... le boisé a complètement dévoré le whisky ! Ca pourrait aussi bien être un Glendronach !
Et vous ?

question que je me suis déjà posée et que je vous pose à présent : pourquoi n'y a-t-il aucune (ou presque pas) tentative de juste milieu, par ex. un vieillissement 50% en fût de bourbon, et 50% en fût de sherry ?

vaste sujet non ?...

Stéphane
ElCatalan

(Membre)
Posté le: 14/10/04 12:04 [Répondre ]
Si on parle vraiment d'affinage et pas de vieillissement je pense AMHA que c'est comme en cuisine avec le sel quand c'est bien dosé c'est un exhausteur de goût par contre quand on en met trop cela devient immangeable en masquant le goût de la nourriture. Pour les malts j'ai tendance à penser la même chose, si il s'agit d'un bon malt un affinage particulier (fut de porto par exemple) peu apporter un plus voire une autre dimension au single je pense notamment à un Laproaig 1988 Single Cask de chez Signatory affiné 6 mois en fut de Porto qui est une pur merveille dans le sens ou l'affinage n'a rien retiré aux qualité du Laproaig mais en y ajoutant une fraîcheur, des notes de fruits rouges, une nouvelle dimension gustative, par contre si c'est juste du marketing afin de vendre au Gogos un Malt très moyen voir mauvais qui aurait à peine sa place dans un "linéaire de grande surface" la je vois pas l'intérêt ou plutôt si je le vois trop bien pour le vendeur.
Fred
Distillateur
(Administrateur)
Posté le: 14/10/04 14:11 [Répondre ]
Voila un sacré sujet de discussion Steph ...

Je suis tout à fait de l'avis de Marc, mais j'ai franchement bien l'impression que la plupart des affinages proposés actuellement sont purement marketing. Le nombre de distilleries diminue, le marché est en expansion mais est assez concurrentiel, il faut donc élargir la clientèle ... Et pourquoi ne pas faire l'amalgame avec les bières spéciales aromatisées ? C'est Glenmorangie qui veut proposer un affinage en fût de Marsala, n'est-ce pas ?

Il n'empêche que certains affinages sont vraiment magiques et permettent de découvrir ou de redécouvrir de fabuleux malts. Je pense au Balvenie 21 ans par exemple ou au Bowmore Dawn. Il est vrai aussi que j'ai dénigré l'Aberlour Ad'bunah en le classifiant "produit marketing" sans le connaître. Alors il faut arriver à faire la part des choses parmi toutes les nouveautés !

Et après tout, si certains de ces affinages "grossiers" font de nouveaux adeptes qui s'orientent après quelques temps vers des whiskies de meilleur qualité, c'est toujours ça de plus pour la communauté J'ai personnellement commencé mon apprentissage avec des whiskies aux arômes puissants : Macallan, Lagavulin, RedBreast ... Attention, je ne dis pas qu'il s'agit de whisky grossiers (IslayJP ... je ne critique pas le Lagavulin ... pose cette arme tout de suite ), mais il est indéniable qu'ils sont plus francs et d'un certain coté plus accessibles aux palets débutants (à condition d'aimer le genre). Ils sont, pour moi, un passage obligatoire dans l'apprentissage du malt.

Tout cela pour dire que je ne suis pas fondamentalement contre l'apparition de ces whiskies exotiques, à condition qu'ils ne prennent pas le devant de la scène ! Oui à l'affinage "nuance" et non à l'affinage "marteau pilon" !

Mon exemple d'affinage "carton rouge" ? Glenmorangie "Cotes de Beaunes" finish, une variante intéressante pour un chercheur d'arômes, mais qui n'apporte, de mon point de vue, rien à la gamme. Le rapport qualité/prix est, de ce fait, assez catastrophique ...
antoine
puis aux amandes
(Membre)
Posté le: 14/10/04 15:09 [Répondre ]
Bonjour à tous, me voilà enfin comme le loup blanc.
Je suis donc antoine, auquel fait allusion stéphane.

Je viens vers vous en ces temps sombres, çà vous rapelle rien, , juste un petit astérix pour mon autre passion.

Pour revenir au sujet, je suis assez " demandeur" pour voir la différence entre les tout sherry, et les affinages sherry.
En fait le 50/50.
Pour ma part, j'aime bien l'affinage, il apporte un plus il est vrai, sans dénaturé le produit premier.
Pour ce qui est bu sherry "complet", cela dépend desquels; en effet le brora de stéph, c'est tou de bois, par contre le glendronach, après qques ouvertures, il se livre enfin, et c'est bel et bien du sherry en long en large et en travers.
Très bon pour moi.
Pour en conclure, s'il je pense est établi que les affinages, et je ne parle que du sherry, je n'ai pas eu la chance de goutter à d'autres types, font " du biens" , les maturations sont assez aléatoires, car il y a risque de tomber dans du bois tout cour.
C'est pour cela que j'aimerai trouver, si qqun connait, un 50/50, pour voir le dévellopement.
Mais il est aussi vrai qu'il ne sera pas bon de tomber dans l'excès inverse et affiner à tout va; à moins que le produit soit réussi, tel les différents ARRAN.

Par contre Fred, si le A bunadh est peut être un produit marketing, ce qu'il en ressort est pour moi inatendu et assez excellent, sans trop de phénomène alcooleux. Car je trouve assez souvent des relents de pruneau dans les whiskies, mais la c'est du pruneau à fond.; avec une pointe d'odeur de colle scotch, celle avec laquelle nous nous choutions presque tous à l'école.
Un nom prédestiné.


A bientôt tout le monde
Antoine
Steph

(Membre)
Posté le: 14/10/04 17:56 [Répondre ]
Fred,

Je suis un peu d'accord avec toi de manière générale : oui à diverses sortes d'affinages, si cela ne nuit pas au whisky "de base" en le dénaturant trop.
C'est vrai que depuis qqes années on vit une époque où on arômatise tout !
des whiskies, des vins, des bières, des cigares, des eaux minérales ou gazeuses, tout y passe !
D'ici à ce qu'on ait un jour droit à un Lagavulin parfumé à la fraise !

Ce qui me décontenance un peu, en ce qui concerne les whiskies, c'est que d'un côté on va vers des choses les + pures et sans fioritures (single casks, non filtrage à froid)... et à l'opposé de ça on "arômatise" de + en + de whiskies via diverses finitions... c'est quand même assez contradictoire me semble-t-il tout ça ! cela ne finira-t-il pas par nuire aux singles malts en en donnant au "public moyen" une image pas claire du tout ?

Glenmorangie "Cotes de Beaunes" finish, une variante intéressante pour un chercheur d'arômes, mais qui n'apporte, de mon point de vue, rien à la gamme. Le rapport qualité/prix est, de ce fait, assez catastrophique ...


Je possède cette bouteille, et c'est vrai que ma première impression m'a laissé assez pantois... par contre c'est souvent le cas lors de mon premier dram d'une bouteille fraichement ouverte, et je pense que la plupart ont besoin d'un certain temps d'aération pour libérer un max. d'arômes (ce sera sûrement l'objet d'ailleurs d'un de mes prochains topics).
Donc je m'en vais très vite le regoûter pour savoir si effectivement cette finition apporte un plus intéressant ou pas... d'ailleurs on le fera peut-être ensemble mardi si ça te dit Antoine ?
Par contre côté rapport qualité prix je ne serais pas déçu car je l'avais acheté il y a 1 ou 2 ans à Auchan pour moins de 40 euros.
A propos de glenmorangie, j'ai récemment ^goûté le Madeira finish et je ne comprends pas trop l'encensement que certaines personnes (Michael Jackson, Dave Broom, etc...) en font, car pour moi je l'ai trouvé épicé... épicé... et encore épicé, voire carrément astringent et piquant !
je m'attendais à mieux...

Stéphane
petittonneau

(Membre)
Posté le: 14/12/04 17:17 [Répondre ]
Ce qui me décontenance un peu, en ce qui concerne les whiskies, c'est que d'un côté on va vers des choses les + pures et sans fioritures (single casks, non filtrage à froid)... et à l'opposé de ça on "arômatise" de + en + de whiskies via diverses finitions...


pour couvrir un public de plus en plus vaste ..
ratisser large dans le plus grand nombre de porte monnaie autrement dit

je serais curieuse de connaitre vos affinages préférés
Steph

(Membre)
Posté le: 15/12/04 09:38 [Répondre ]
Hello p'tit tonneau.

Alors voici un p'tit topo des affinés que j'ai goûtés à ce jour :

- Balvenie 12 ans d.w. et Aberlour 12 ans d.w. (sherry + bourbon) : pas mauvais, mais ce n'est pas mon style de whiskies.

- Aberlour 16 ans d.w. : plus de boisé que le 12 ans, mais côté arômes par forcément plus riche

- Balvenie port wood 1989 : fin et puissant à la fois, arômatique bien qu'à mon gré il aurait pu supporter qqes mois de plus en fût de porto

- Glenmorangie Madeira wood : très spécial, immensément épicé (poivre, piment, gingembre ?) voire astringent

- Glenmorangie Port wood : délicieux avec ses notes de fruits rouges et noirs et son côté vineux qui se marie très bien au style de ce whisky.

- Glenmorangie Côte de Beaune : excellent en fin de repas sur certains fromages ! plutôt spécial en dégustation pure (faut que je le regoûte pour mettre des mots plus précis sur mes impressions)

- Bowmore Darkest (porto) : puissant malgré ses "petits 43°"... les notes fruitées du porto sont moins perceptibles que dans le Glenmorangie... je ne suis pas trop d'accord avec le 90/100 que lui met Michael Jackson, pour moi je lui mettrai 3,5 ou 4 sur 5.

- Bowmore Dusk (bordeaux) - 51° : il est déjà gourmand rien qu'en regardant sa surprenante robe rouge cerise ! puissant, salin, mais aussi très riche et fruité

- Glenfiddich 21 ans Havana reserve : boisé, adouci et très arômatisé par son séjour en fûts de rhum (cacao, empyreumatique). Le compagnon idéal d'un bon Habano !


En "top" je mettrais donc les suivants :
- Bowmore Dusk
- Glenmorangie port wood
- Glenfiddich 21 ans Havana

J'ai dû en oublier qqes uns... j'ai aussi un Glenmorangie Château de Meursault wood finish que je ne vais sûrement pas pouvoir garder fermée très longtemps encore
et dont je vous donnerai mes impressions.

pour ma part je serais très intéressé de connaître les impressions de ceux qui ont dégusté des whiskies de la gamme Classic Malts en affinages spéciaux, notamment le Talisker et le Lagavulin.

Stéphane
Steph

(Membre)
Posté le: 15/12/04 10:14 [Répondre ]
oups !

bien sûr vous aurez de vous même rectifié mon lapsus : le Bowmore Darkest est affiné en fût de sherry et non de porto !

à la vue de mes propres stats, il semble donc que je ne sois pas un aficionado du mariage sherry + bourbon... du moins lorsque le sherry ne sert qu'en finition pendant les derniers mois...
Par contre j'aime beaucoup le Macallan, dans son ancienne version exclusivement vieillie en fûts de sherry, de préf. celle à 43° plus riche que la 40°.
Je pense que je ne détesterais pas des whiskies qui seraient vieillis 50% en fût de bourbon, 50% en sherry... hélas ce genre de bestiole n'existe pas trop je crois

Steph
CourtoMalté

(Membre)
Posté le: 15/12/04 10:14 [Répondre ]
Hello Messieurs / Dames,
vaste et passionnante question que celle là !
mes félicitations à Marc et pettittonneau et d'autres encore pour la justesse de l'analyse, je ne peux dire mieux que ça ! Affinage = petit plus ,mais point trop n'en faut ET double-maturation parfois tu feras et parfois mieux que l'affinage tu obtiendras MAIS mariage contre nature point ne feras - allez rigolons d'avance à un glenlivet affiné 6 mois en fûts de ...curaçao bleu !!!-
ET je dirai toi O consommatuer averti le breuvage sacré affiné jamais ne gouteras, sans avoir testé auparavant de version de réference plus conventionnelle...
Quelques exemples pour moi de réussite totale ou quasiment selon moi( bcp découverts récemment au Salon du whisky ):
-ABERLOUR 16 ans, 43 % double maturation - bourbon, sherry32 eurso à Auchan :Le meilleur ABERLOUR selon moi ( de moins de 20 ans)**** avec le "Cuvée Marie d'Ecosse, 15 ans"****.Une merveille, complexe mais pas trop , gourmand ( sherry, vanille, pomme cuite, etc)et une merveille avec les desserts !!!
-THE BALVENIE , 21 ans ,PORTWOOD finish, déjà traité dans les colonnes , donc j'y reviens pas, excellentissime, le PORTO apporte ici rondeur et douceur..****
-CAOL ILA, emb MURRAY MC DAVID, 11 ans , dit "MAVERICK", finition en fûts de vin "QUARTS DE CHAUME" (un moelleux de Loire parait t'il ), mon chouchou absolu depuis le Salon ( 50 euros q meem !!)***** sans hésiter , ici la finition lui donne comme une double finale, sur l'arrondi , accentuant sans excès le côté sucré du CAOL ILA sans aller jusqu'à la domination de certains affinages "SAUTERNES", Un enchantement perpétuel ,la bouche est meilleure que le nez, la finale est une vraie extase ! ( ok je me calme !)
[EDRADOUR , 21 ans PORTWOOD FINISH, "CASK STRENGTH" ( 53 %)aie 142 euros !!!une merveille, l'affinage ajoute des arômes de café toréffié, entre autres...*****
-EDRADOUR ,10 ans , SAUTERNES FINISH, "CASK STRENGTH" ( 56,9 %) 50 cl/ 65 euros
( S.V. mais il le sont tous puisque SIGNATORY VINTAGE a racheté EDRADOUR )****
Une autre beauté , là effectivement on se pose la question, n'est ce pas trop?
mais je pesne que non car la rondeur "tout en agrumes " du 10 ans classique- il n'y a pas que la menthe ,non- est amplifiée par la coté liquoreux/ sucré de l'affinage choisi à mon avis...
-GLENMORANGIE , 28 ans, finition "TAIN L'HERMITAGE", un des moments forts du SALON, moi qui est pu gouter il y a 2 ans le 28 ans classique ,chez eux, je trouve que ce n'est pas les trahir.Un petit chef d'oeuvre !*****Bien sûr mêem si j'aime le MARSALA tout seul, j'émets aussi de sérieuse réserves sur les récents proposés par ARRAN, GLENMORANGIE, et même EDRADOUR je crois ( cf catal whisky.fr de la MDW ), c'est l'écoeurement probable?
La question des affinages abusifs en tout cas me fait penser au problème des whiskeys canadiens ,avec leur 9 % d'ajout autorisé de ..n'importe quoi si j'ai bien compris ( liqueu, jus de fruits, arômes ) Bon exemple de whisky jouable,le CROWN ROYAL, mauvais exemple, le LOT 40 ( un bon sirop pour la toux ?!!!) baeuark !
bref ,j'y reviendrais...( en tout cas l'affinage dit "FRENCH LIMOUSIN OAK", des GLENLIVET 12 ET 15 ans , je ne sais pas ce que vous en pensez, mais c'était une réussite et abordable ( on trouve le 12 ans affiné encore dans certains hyper à 23/25 euros...)***
bon ben ,qu'en dites vous ?
bonne journée !

mise à jour : 17/12/04 09:58
helliott
Oliv
(Membre)
Posté le: 15/12/04 10:17 [Répondre ]
Il est vrai aussi que j'ai dénigré l'Aberlour Ad'bunah en le classifiant "produit marketing" sans le connaître. Alors il faut arriver à faire la part des choses parmi toutes les nouveautés !


Il me semble qu'il manque alors la fiche de dégustation, allez au boulot



c'est vrai que ça sent le marketing, je trouve par exemple la bouteille assez belle, ça donne envie, alors si quelqu'un peux m'en dire plus sur le Ad'bunah.

On pourrait lancer un autre sujet sur le style des bouteilles et leur évolution dans le temps . . .

a+
[ Haut de la page ]
<< < Page précédentePage : 1 2 3 4 Page suivante > >>

logo