logo Navigation rapide : Accueil - Articles - Tous les Whiskies - Forums

Sujet : Qu'est-ce qu'un amateur de whisky ?
Forum Public / Le monde du whisky / Qu'est-ce qu'un amateur de whisky ?
- Vous devez être identifié pour ajouter un message dans ce sujet
Bonjour, vous n'êtes pas identifié
S'identifier - S'inscrire - Aide
Il y a en tout 2 visiteurs en ligne :: 2 inconnus et 0 membre.
ligne
[ Ecrire une réponse ]

<< < Page précédentePage : 1 2 3 Page suivante > >>
[ Bas de la page - Dernier message ]
Auteur Sujet : Qu'est-ce qu'un amateur de whisky ?
Amor57
Alain
(Membre)
Posté le: 17/06/07 00:08, dernier message le : 12/08/07 [Répondre ]
Hier soir, lors de notre dernière dégustation (Thème : Port Ellen, commentaires porchainement) au club un des participants m'a dit avoir été étonné par le nombre d'amateurs de whiskies qu'il rencontrait. Mais il est encore plus surpris lorsque ces amateurs lui ont fait prendre conscience que derrière ce terme d'"amateur" se cachaient beaucoup de choses.
Quelques échanges types :
- Quels sont les whiskies que vous appréciez le plus ?
- Le Chivas et le Black Label
- Avez-vous déjà goûté beaucoup de whiskies ?
- Oui, au moins une dizaine
- Combien de whiskies consommez-vous ?
- Une bouteille par semaine
- Que buvez-vous le plis fréquemment ?
- Du Red Label

Tout ça pour illustrer comment un amateur de whisky se définit lui-même. J'ignore combien, parmi ces amateurs, savent ce qu'est un single malt ou un cask strength.

Mais dans tous les cas je ne saurais me comparer à ce genre d'"amateur", ne serait-ce que pour une raison de volume ingurgité. Et pourtant je suis amateur ! Ou plutôt devrais-je dire maltophile ?

Avez-vous eu déjà ce genre de discussion avec ces amateurs de pacotille ? Qu'avez-vous ressenti ? Quelles conclusions en avez-vous tiré ?
SINGLEMALT
Mieux vaut 1 excellent dram...que 2 médiocres .(Life is too short to drink bad whisky).......Denis
(Rédacteur)
Posté le: 17/06/07 13:06 [Répondre ]
Au risque de te décevoir...j'avais à peu près ce genre de language...il y a 8 ans
En ce temps-là, c'est vrai que j'ai eu tendance à préférer la quantité...tout simplement par manque de connaissances
Mais je dois dire que ma consommation était nettement moins "abusive",
une bouteille de blend par mois me paraît assez raisonable, je pense

C'est vrai que j'entends parfois des gens me disant apprécier un bon Glenfiddich 12y, un Jameson, un Jack Daniel's...tous génériques,évidement...

C'est vraiment en entrant dans un "club" d'amateurs que l'on peut enfin rencontrer de vrais maltophiles, mais bon, c'est comme çà dans tous les domaines...travaillant dans le secteur gastronomique, on m'a demandé un jour le meilleur WHISKY... j'avais le choix entre un Glenfiddich 12y,un Edradour 10y,
un Ardbeg 10y, un Chivas Regal 12y et un Jack Daniel's...
Pour ma part j'ai opté pour l'Ardbeg (d'autres auraient choisis l'Edradour..)
résultat des comptes,le dit "amateur" n'a pas fini son verre, il a préféré un Jack Daniel's
gnak

La prochaine fois je lui refilerai un William Lawson's mdr
Quand on se dit "amateur"...préférer un Jack D.de base...

Je peux vous en raconter...avec les vins,c'est parfois hilarant d'entendre des réflexions, des avis sur le sujet, mais comme on dit...le client est roi !!!

mise à jour : 11/08/07 14:32
IslayJP
La tourbe et l'iode! La terre et la mer! Ancien marin, tout se rejoint! :))
(Membre)
Posté le: 17/06/07 15:39 [Répondre ]
Salut
J'avais par ailleurs déjà détaillé ma façon de "recevoir" les amateurs déclarés comme tels
Première question:

- Tu le préfères comment ton whisky?
Orange ou coca?

Si la réponse contient le mot "orange" ou coca, fin du questionnaire ;)
Sir Edwards, voir VAT 69

2ème question
" - sec ou glace?
Si la réponse est:
- avec des glaçons
Aberlour 10, Glen deveron 10 au mieux.

Si la réponse est :
- sec, stp.
Là, commence la discussion.

Bref, l'invité reste maître de ce que je vais lui servie en fonction de SES réponses
Et parfois, on le voit se demander pourquoi je n'empoigne pas ces belles bouteilles dans leurs drôles d'étuis

Je pense que bcp se disent amateur (moi aussi j'ai été dans ce cas là il y a quelques années aussi ) en ne connaissant en gros que ce qu'ils peuvent gouter chez l'un ou l'autre de leurs amis, ou au bar ou encore au supermarché.
La force des "Grandes Marques" (comprendre en volume de vente) est de tellement occuper le devant du marché qu'elles obscurcissent un peu ce qui peut encore se trouver dans les raysons.
En gros, les JB, Cutty Sark, Ballantines, Clan Campbell font de l'ombre aux autres.
Et si on posait la question à des quidams amateurs de citer des noms de whiiskies, il y a fort à arier que seuls ces noms sortiraient du lot.

Mais, en y réfléchissant bien, comment étions nous avant de commencer à entrouvrir la porte de ce monde riche, étonnant et complexe des breuvages maltés?

Allez, Santé
JP

mise à jour : 17/06/07 15:40
Amor57
Alain
(Membre)
Posté le: 17/06/07 16:08 [Répondre ]
JP

Je suis assez d'accod avec ce que tu dis à propos de ce que tu sers après un interrogatoire serré et sur leur discours, leur connaissance des whiskies ... C'est d'ailleurs une excellente méthode ! Les marques qui sont connues sont celles que l'on trouve en GMS, et il en va de même pour les camemberts ou les lessives. Et nous en étions tous à goûter des blends de GMS avant de nous mettre à apprécier les single malts. ce n'est pas pour autant que nous nous qualifiions d"amateurs".

Mais ce qui me gêne, dans le fond, c'est qu'un amateur puisse se déclarer comme tel, c'est son droit, et que moi, je puisse aussi le faire alors qu'un univers nous sépare. Pour être compris, un mot doit avoir la même signification pour tous les interlocuteurs. C'est la base du langage et les dictionnaires sont là pour nous donner le sens des mots. Et ici, chacun peut s'attribuer ce qualificatif d'amateur alors qu'il recouvre des notions extrêmement divergentes. On risque alors de ne plus se comprendre. C'est comme si chacun mettait la forme qu'il souhaitait derrière le mot "rond". Certains pourraient alors soutenir - à raison - que les voitures ne peuvent pas rouler car les roues sont "rondes" (c'est-à-dire à quatre côtés inégaux, comme tout le monde sait).
IslayJP
La tourbe et l'iode! La terre et la mer! Ancien marin, tout se rejoint! :))
(Membre)
Posté le: 17/06/07 23:12 [Répondre ]
Tout l'art de mon interrogatoire réside dans le fait que ce n'en est en fait pas un
Mais plutot une discussion dans laquelle je cerne la façon qu'à un nouvel invité d'appréhender les malts
Il est clair que je sais à quoi m'en tenir pour une même personne les fois suivantes où elle me rend visite

Concernant le mot amateur...
Bah, disons qu'on l'est tous à des niveaux différents
Et que certains sont plus éclairés que d'autres
Impossible à mon sens de calquer un mot, ou des mots, des qualificatifs, sur qqch d'aussi subjectif que les gouts, les couleurs, les arômes et les façons de les ressentir.
Perso, je laisse les gens dire qu'ils sont amateurs et me forge ma propre opinion à leur sujet.
Tout en restant humble.
Je me dis moi même "amateur" de whisky mais je sais pertinement que je n'arrive pas à la cheville de certains autres "amateurs" qui fréquentent cet excellent site.
Pourtant je le suis quand même plus que celui qui erige le Red Label au rang de whisky exceptionnel.
Non?

Bref, pas simple, hein?
On s'en jette un?
A+
JP

mise à jour : 17/06/07 23:13
Amor57
Alain
(Membre)
Posté le: 18/06/07 00:13 [Répondre ]
Je suis entièrement d'accord avec toi, mais ça ne m'enlève pas mon interrogation hautement philosophique : quel rapport existe-t-il entre l'amateur qui boit son Label 5 avec du cola et les Malt Maniac qui ont un malt-age de plusieurs milliers ?

Bon c'est sûr que les vapeurs commencent à me monter à la tête (du Rosebank 11 IML CC en pensant à une autre discussion), mais je suis le cul entre deux chaises. D'un côté si le Malt Maniac est un amateur, je veux bien, par orgueil, être mis sur le même piédestal, mais de l'autre je n'aimerais pas être mis au même niveau que le buveur de Haig/soda.

Bon de toutes façons on ne trouvera pas de conclusion nette à ce débat alors comme tu dis, JP :
On s'en jette un ?
ce que je fais de bon coeur en pensant à tous ceux qui n'ont pas la chance de connaître ce que je connais et en regrettant de n'en connaître que si peu !

mise à jour : 18/06/07 00:14
FXB59

(Membre)
Posté le: 21/06/07 07:23 [Répondre ]
Propos couramment entendus à la cave :

- Bonjour, je voudrais offrir une bouteille de whisky. C'est pour un amateur !
- Vous connaissez les goûts de la personne ? Que boit-elle habituellement ?
- Du Ballantines.


- Bonjour ! Que désirez-vous ?
- Un whisky, c'est pour moi.
(première pensée: il va s'offrir une belle bouteille pour se faire plaisir)
- Quelle type de whisky recherchez-vous ?
- Le moins cher.
-


Et la meilleure, propos d'un professeur en lycée hotelier (ça ne s'invente pas)
- Je vais donner un cour sur les whiskies à mes élèves.
- Ha c'est bien ça...
- Oui. Le thème, c'est l'Ecosse. Alors j'ai pris un Jack Daniel's.....
-
SINGLEMALT
Mieux vaut 1 excellent dram...que 2 médiocres .(Life is too short to drink bad whisky).......Denis
(Rédacteur)
Posté le: 21/06/07 11:12 [Répondre ]
J'en connais une autre super bonne... mdr
Je suis amateur de whiskies...j'adore le Lagavulin 16Y

Jusque-là...tout va bien .
Ahhh, qu'est-ce que tu as dans ton bar ?

Heu un Chivas 12y et le Lagavulin
LeBruce

(Membre)
Posté le: 22/06/07 07:41 [Répondre ]
Mais ce qui me gêne, dans le fond, c'est qu'un amateur puisse se déclarer comme tel, c'est son droit, et que moi, je puisse aussi le faire alors qu'un univers nous sépare. Pour être compris, un mot doit avoir la même signification pour tous les interlocuteurs. C'est la base du langage et les dictionnaires sont là pour nous donner le sens des mots. Et ici, chacun peut s'attribuer ce qualificatif d'amateur alors qu'il recouvre des notions extrêmement divergentes. On risque alors de ne plus se comprendre. C'est comme si chacun mettait la forme qu'il souhaitait derrière le mot "rond". Certains pourraient alors soutenir - à raison - que les voitures ne peuvent pas rouler car les roues sont "rondes" (c'est-à-dire à quatre côtés inégaux, comme tout le monde sait).

En fait, je ne pense pas que c'est le mot amateur qui pose des problèmes de compréhension. C'est plutôt le terme whisky qui n'est pas assez spécifique : blend et single malt sont tous les deux des "whiskies". Il conviendrait mieux de parler d'amateur de blend ou d'amateur de single malt pour éviter les incompréhensions.

Un malt maniac peut aussi être qualifié d'amateur mais là je dirais plutôt parce qu'ils n'exercent pas dans le milieu du whisky de manière professionelle. Même si certains d'entre eux percoivent peut être (parfois) une rémunération (publication d'article...). Au niveau des compétences certains d'entre eux (tous?) sont loin d'être des "amateurs"

image



Et la meilleure, propos d'un professeur en lycée hotelier (ça ne s'invente pas)
- Je vais donner un cour sur les whiskies à mes élèves.
- Ha c'est bien ça...
- Oui. Le thème, c'est l'Ecosse. Alors j'ai pris un Jack Daniel's.....

mdr

mise à jour : 22/06/07 07:44
Antares

(Membre)
Posté le: 22/06/07 09:15 [Répondre ]
Je suis entièrement d'accord avec toi, mais ça ne m'enlève pas mon interrogation hautement philosophique : quel rapport existe-t-il entre l'amateur qui boit son Label 5 avec du cola et les Malt Maniac qui ont un malt-age de plusieurs milliers ?

Salut Amor57 et salut à tous,

Selon moi, un amateur est une personne éclairée sur le sujet dont il est question.
Et à mon sens, un simple amateur de blend ne peut être considéré comme un amateur de whisky, sauf par abus de langage.
Et les abus de langage de langage sont légions.

Par exemple dans mon entourage, je connais quelques enseignants d'anglais. Et bien, aucun d'eux ne se prétend billingue anglais, car ils m'ont tous humblement expliqué, que pour être billingue, il fallait saisir toutes les nuances d'une langue, et qu'ils n'en étaient pas capable, malgré un bon nombre d'années d'expérience.
A côté de cela, j'ai des amis, qui dans leur cadre professionnel sont amenés à parler anglais, ce qu'ils font aisément, et qui se prétendent billingues.
Or leur niveau d'anglais est cependant fort inférieur à celui des professeurs d'anglais que je connais.

Pour revenir au whisky, être un amateur selon moi, ne signifie pas nécessairement consommer que des singles malts.
Pour ma part, de temps à autre, j'apprécie un bourbon, ou un whisky irlandais. Mais je ne les mets pas au même niveau que les singles malts.
De même pour les blends, je ne les mets pas tous au même niveau. En revanche, celui que je trouve en total décallage, quant à son rapport qualité / prix, c'est le Shivas !
C'est je pense, c'est un bon "discrimant" pour déterminer un pseudo amateur de whisky.
[ Haut de la page ]
<< < Page précédentePage : 1 2 3 Page suivante > >>

logo