logo Navigation rapide : Accueil - Articles - Tous les Whiskies - Forums

Sujet : Whisky ordinaire
Forum Public / Blabla / Whisky ordinaire
- Vous devez être identifié pour ajouter un message dans ce sujet
Bonjour, vous n'êtes pas identifié
S'identifier - S'inscrire - Aide
Il y a en tout 11 visiteurs en ligne :: 11 inconnus et 0 membre.
ligne
[ Ecrire une réponse ]

<< < Page précédentePage : 1 2 3 4 Page suivante > >>
[ Bas de la page - Dernier message ]
Auteur Sujet : Whisky ordinaire
weed21

(Membre)
Posté le: 08/01/06 20:46 [Répondre ]
Bonjour à tous
merci pour toutes ces réponses. Au vu de certaines d'entre elles (Steph par exemple), je me suis peut être mal exprimé.
Je bois un petit whisky tous les soirs, et je ne tape pas toujours dans mes bouteille à 30 euros ou plus. Je ne tape dans mes bonnes bouteilles qu'une ou deux fois par semaine. Les autres soirs, ma femme et moi buvons du Glen Grant que nous trouvons d'un bon rapport qualité/prix. Ma questions était de savoir quel était pour vous, votre whisky ordinaire, de tous les jours. Vous ne buvez pas que du whisky à 50 euros la bouteille. L'autre question étant. Faut il boire moins souvent et mieux? Le débat est ouvert.
tigrou25
Tigrou
(Membre)
Posté le: 08/01/06 21:13 [Répondre ]
Perso, je préfére boire moins fréquemment et pour plus cher. Pour les prix ça va de 25€ à un peu plus de 100 pour ma plus chère.
Fred
Distillateur
(Administrateur)
Posté le: 09/01/06 09:44 [Répondre ]
L'autre question étant. Faut il boire moins souvent et mieux
A cette question, ma réponse est simple : moins souvent et mieux. Ma crainte est justement d'avoir besoin de mon petit whisky trop régulièrement. Je bois 1 ou 2 petit verre (moins de 5cl) par semaine et jamais seul.

Je n'ai pas de problème particulier avec l'alcool, mais je sais que la pente est savonneuse et j'ai conscience de mes limites. Je me souviens très bien, au moment ou je decouvrais des Islays, d'avoir été pris d'envies de boire en pleine journée, pendant le boulot. J'était à 4 - 5 dégustations par semaine et c'était trop pour moi !

Ma femme commence à apprécier le whisky mais avec un régime de 2-3 dégustations par mois.

Ces derniers mois, mon niveau d'achat est monté de 30 Euros à 40-50 Euros. En contre-partie, j'achète moins souvent. Il y a aussi un problème de place : (j'ai + de 40 whiskies différents chez moi). Ma fréquence de dégustation n'est pas suffisante pour écluser le stock, et c'est très bien comme cela
Steph

(Membre)
Posté le: 09/01/06 09:57 [Répondre ]
Hello Weed,

J'ai apparemment répondu un peu à côté de la plaque donc, sorry.
Mais c'est un peu à cause des nombreuses variétés de spiritueux que je bois régulièrement.
Gin, vodka, tequila, rhum, cognac/armagnac, liqueurs, et donc... whisky !

Mais là aussi en matière de whiskies, j'ai des goûts très éclectiques.
Cela peut aller du bourbon, de l'irish, du canadian, du blended bas de gamme que je vais apprécier en cocktails, aux meilleurs single malts que je puisse trouver/m'offrir avec mes modestes moyens.

Boire moins mais mieux, c'est sûrement une bonne idée...
Maintenant dans la pratique, je pense que ma consommation d'alcool depuis mes 16 ans où j'ai commencé à "molotover" n'a pas bcp évolué, elle aurait même tendance à avoir un chouilla augmenté en 2005 vu la quantité de samples que nous dégustons via notre club des Passionnés du Malt!

C'est à chacun de "sentir" ce genre de choses.
Je bois régulièrement (tous les soirs, x2 le weekend) un cocktail, que je concocte à base de X produits différents, dont le prix moyen doit tourner autour de 10 euros.
Des produits que je cherche "bons et bon marché".
Et de temps en temps (en soirée en semaine, ou dans l'après-midi/soirée le weekend) je me déguste un bon spiritueux, la plupart du temps un single malt, mais parfois un vieux rhum, une tequila 100% agave bleue anejo, un vieil armagnac/cognac, etc...
Et là le prix de la bouteille peut s'échelonner de 20 à 150 euros à ce jour.
en moyenne de l'ordre de 50 euros, étant donné que je ne possède qu'une poignée de bouteilles dépassant les 100 euros.

Mais cela est purement et simplement affaire de chacun, de ses goûts et envies, et des moyens qu'il peut ou décide de mettre dans ce genre de plaisirs épicuriens égoïstes

voilà j'espère ce coup là ne pas répondre en hors sujet ;)

Steph
Antares

(Membre)
Posté le: 10/01/06 02:55 [Répondre ]
Bonjour à tous,

Concernant la fréquence à laquelle boire, j'ai entendu la même chose de plusieurs amis médecins.
Afin de savoir si nous sommes dépendant ou non de l'alcool, il faut s'abstenir d'en boire pendant une semaine entière (vin, bière, whiskies, etc).
Si nous y parvenons, RAS, tout va bien.
Le cas échéant, c'est que nous sommes alcoliques, au sens pathologique du terme, donc malade, s'il nous faut notre dose quotidienne.
Et ce, quand bien même nous ne serions jamais ivre, et toujours dans les limites fixées par la loi, quant à la conduite d'un véhicule.
Steph

(Membre)
Posté le: 10/01/06 10:44 [Répondre ]
Le cas échéant, c'est que nous sommes alcoliques, au sens pathologique du terme, donc malade, s'il nous faut notre dose quotidienne.


J'ai donc enfin la réponse à cette question que je me pose depuis une quinzaine d'années !!

A ce sujet, je me souviens il y a une dizaine d'années, un ami "alcoolo comme moi" et moi avions essayé de ne pas boire une goutte d'alcool pendant un mois... le supplice fût horrible et j'avoue avoir craqué 2 ou 3 fois pendant le mois en question !
Le problème d'un tel "discours pathologique", c'est que si on le respecte à mon avis pas loin de la moitié de la population masculine française doit être alcoolique !
en tout cas autour de moi la plupart des hommes autour de moi ne passent pas une semaine sans boire soit du vin à table, soit un petit apéro au moins le weekend...

Pour moi la définition d'"alcoolique" n'est pas aussi simple.
C'est un peu comme si, parce que je fume une poignée de cigares chaque semaine, on me disait que j'étais "accro au tabac".
Alors que, qu'il s'agisse d'alcool ou de cigare, tout cela ne fait somme toute partie que d'un vaste complot épicurien auquel j'ai succombé sans retour possible (et sans regret à ce jour) depuis tout ado !


Plus sérieusement je ne vois pas comment on peut comparer celui qui s'accorde un ou deux verres de vin à table, et un apéro ou un digestif tous les soirs pour se détendre et faire un break avec sa journée de boulot, avec celui qui vide une ou plusieurs bouteilles de pinard ou de gnole chaque jour !
De même celui qui fume un cigare de temps en temps pour le plaisir et celui qui engloutit la fumée d'un paquet ou plus de cigarettes par jour pour calmer ses nerfs...
chacun son avis là dessus of course, mais des pseudo-règles comme celles que tu viens de citer (provenant d'un spécialiste ou non), ou comme celle du calcul de l'Indice de Masse Corporelle pour savoir si on est obèse ou non, très peu pour moi ! nono
Fred
Distillateur
(Administrateur)
Posté le: 10/01/06 11:55 [Répondre ]
Il n'est point ici question de faire la morale ! nono Nous sommes tous grands, majeurs et nous savons ce que nous faisons.

Celui qui vide plusieurs bouteilles par jour est un alcoolique qui a sombré dans la démesure. le mot alcoolique regroupe trop d'états, parlons plutôt de dépendance.

Pour moi, la ligne qui sépare l'envie du besoin est très fine. Pour ma part, je ne veux pas que le whisky devienne un besoin.

Encore une fois, Steph, je ne me permets pas de juger tes propos. Je trouve même très bien que tu parles très clairement de tes habitudes, sans langue de bois ! autop
Antares

(Membre)
Posté le: 10/01/06 19:22 [Répondre ]
Plus sérieusement je ne vois pas comment on peut comparer celui qui s'accorde un ou deux verres de vin à table, et un apéro ou un digestif tous les soirs pour se détendre et faire un break avec sa journée de boulot, avec celui qui vide une ou plusieurs bouteilles de pinard ou de gnole chaque jour !
De même celui qui fume un cigare de temps en temps pour le plaisir et celui qui engloutit la fumée d'un paquet ou plus de cigarettes par jour pour calmer ses nerfs...
chacun son avis là dessus of course, mais des pseudo-règles comme celles que tu viens de citer (provenant d'un spécialiste ou non), ou comme celle du calcul de l'Indice de Masse Corporelle pour savoir si on est obèse ou non, très peu pour moi !


Salut Steph, et à tous !

Sans notion de morale, et sans volonté de polémique, je reviens sur ton propos .
Si une personne pour se détendre, pour faire un break, pour se sentir mieux, ou pour tout ce qu'elle veut, à besoin de sa dose d'alcool quotidienne, elle est dépendante à l'alcool, et donc malade. Cette maladie étant l'alcolisme.
Et le test le plus simple à faire est un "sevrage" d'une semaine.
Après libre à toi de dire qu'une table est une chaise, et vice versa, mais il ne s'agit nullement d'une pseudo règle. Parles en à l'occasion avec ton médecin lors de ta prochaine consultation, et tu verras sa réponse.
Sur ce point, je ne connais pas de divergence dans la communauté médicale.

Pour le reste, je suis d'accord avec toi, quant au fait que fumer un cigare n'est pas comparable au fait de fumer cigarettes sur cigarettes.
De même, que pour quelque motif que ce soit, boire de manière totalement exagérée un soir (ce qui a pu, et peut nous arriver à tous), n'a rien à voir avec le fait de ressentir le besoin et la nécessité de prendre sa dose d'alcool quotidienne (ce qui peut également nous concerner tous).
Mais dans un cas, nous sommes juste face à un excès ponctuel ; et dans l'autre, nul excès, mais une maladie, qui commence peu à peu à être reconnue comme telle, par le grand public.

Bonne continuation à tous

-- Edité par Fred pour ajout de quote

mise à jour : 11/01/06 10:51
Steph

(Membre)
Posté le: 11/01/06 09:58 [Répondre ]
Hé bien devant une telle opiniatreté médicale, je suis d'accord pour dire que je suis malade... mais moi, ma maladie, je préfère l'appeler "Epicurisme" c tout !

et puis je trouve ce raisonnement trop simple et réducteur.

dirais-tu d'une personne qui pratique un peu de sport plusieurs fois par semaine qu'elle est "accro au sport", ou tout simplement "sportive" ?
moi pas car je connais plusieurs personnes dans ce cas, et ce ne sont pas vraiment des sportifs dans l'âme...

La société actuelle aime à culpabiliser de + en + les gens et à les faire se sentir malades et mal aimés :
- Tu fumes, tu es un toxico (qqe soit la qté)
- Tu bois, tu es un alcoolo (idem)
- Tu as des kilos en trop, tu es gros et tu as une mauvaise hygiène de vie
- Tu es maigrichon, attention à l'anorexie !
- Tu es un peu timide et solitaire, bouh voilà un emmerdeur introverti voire agoraphobe qu'il va falloir éviter
- Tu as certaines manies/exigences, ouh la... n'aurais tu pas un TOC des fois ??
- Tu as un portable qui date de Mathusalem, bouh mais qu'est-ce que c que ce type rétrograde, il doit porter le chromosome de Cromagnon en lui!

J'exagère un peu bien sûr, mais réfléchissez y, prenez le temps d'analyser les messages suggérés (ou carrément envoyés dans la gueule) dans les 3/4 des pubs qui passent à la télé, et je suis sûr que vous trouverez encore plein d'exemples.
Aujourd'hui, pour être parfait, il faut :
- avoir un bon IMC, manger bcp de légumes, de fruits, etc etc...
- avoir un corps mince, svelte, musclé, bronzé, attention votre poids idéal est de X kilos, si vous le dépassez d'un seul kilo vite vite allez suivre le régime adapté pour le perdre !
- ne pas fumer
- ne pas boire, excepté le fameux petit verre de vin rouge une fois de temps en temps qui peut (ils ont mis du temps à le reconnaitre qd même ! ;) en fin de compte avoir un effet plus positif que négatif.
(d'ailleurs au passage, petite anecdote également médicale : la toubib de ma copine lui a conseillé de boire une ou deux fois par semaine un verre de bon vin rouge... mais le pb, si on suit le raisonnement de tes propres toubibs Antares... ça en fait une alcoolo !! ;)
- ne pas être solitaire, introverti, emmerdant quoi
- ne pas non plus être trop extraverti et dingo ou prise de tête
- suivre aussitôt le régime le plus adapté dès que vous avez pris 1 KILO de trop pendant des fêtes ou autres
- faire du sport
- être au top des dernières petites technologies (photo, portables, voitures...)
- toujours être d'humeur joviale et à avoir la pêche

et j'en passe !

alors, combien d'entre vous se sentent-ils 100% en phase avec l'image que les media dessinent de l'homme moderne parfait actuel ?
moi personnellement j'ai l'impression que je m'en éloigne d'année en année, de pub en pub...

bon, basta avec ce débat qui n'a plus grand chose à voir avec nos chers drams culpabilisateurs mais ô combien délicieux ! love
mais attention à bien espacer vos drams d'au moins 8 jours, si vous ne voulez pas que votre toubib vous traite d'alcoolo à votre prochaine visite !

Steph
tophe

(Membre)
Posté le: 11/01/06 13:05 [Répondre ]
Salut à toi STEPH!!!

Je t'applaudit car je suis plus d'accord avec ton point de vue!
Tu as sus trouver les mots avec une grande clairvoyance et je ne sais pas si on pourrait trouver mieux à dire bientot
Encore bravo!!!! glou
Antares

(Membre)
Posté le: 11/01/06 16:34 [Répondre ]
Remoi Steph,

Juste pour te dire, que mon propos ne vise pas à clouer au pilori les personnes qui seraient dépendantes à l'alcool. J'espère donc qu'il n'y a pas de malentendu sur mes écrits, qui le cas échéant auraient mal été interprété.

Pour le reste, je vais me risquer à une nouvelle sortie. Dont acte, tu évoques l'épicurisme. Pour ma part, je n'ai rien contre, bien au contraire, et n'apprécie pas énormément les peines à jouïr .
Cela dit, j'aime le foie gras, mais n'en mange pas tous les jours. J'aime les bons single malt, mais outre le fait que personnelement je n'en bois pas tous les jours, je distingue ceux destinés à un usage ordinaire, des autres, destinés à un moment particulier. Etc.

Il me semble que pour apprécier une chose, il ne faut pas que son usage soit banal. Ce n'est que mon point de vue.

Sur un autre plan, ton propos est quelque peu excessif, car tu argumentes quasi systématiquement en prenant des exemples extrêmes. Ce qui est ton droit, mais peu pertinent pour illustrer un propos.
Ainsi pour moi, faire du sport plusieurs fois par semaine, n'est pas comparable avec le fait de consommer des spiritueux plusieurs fois par semaine (il est acquis que boire un verre de vin rouge par repas serait bon pour lutter contre les maladies cardiovasculaires ; mais, je ne crois pas qu'il existe de dépendance à l'alcool en se contentant de consommer un seul verre de vin par repas.)
Sans omettre que dans un cas on sait que l'on fait quelque chose de bon pour l'organisme, dans l'autre, ce l'est moins...


Cela dit, il existe un parfait contre-exemple à tous mes propos : sir Winston Churchill !
Qui expliquait même sa longévité au fait de boire, fumer le cigare, et surtout ne pas faire de sport.
Mais il s'agit là, je pense d'un cas un peu hors norme.

A+
[ Haut de la page ]
<< < Page précédentePage : 1 2 3 4 Page suivante > >>

logo