logo Navigation rapide : Accueil - Articles - Tous les Whiskies - Forums

Sujet : Caol Ila 18 ans - 43°
Forum Public / Le single malt / Caol Ila 18 ans - 43°
- Vous devez être identifié pour ajouter un message dans ce sujet
Bonjour, vous n'êtes pas identifié
S'identifier - S'inscrire - Aide
Il y a en tout 11 visiteurs en ligne :: 11 inconnus et 0 membre.
ligne
[ Ecrire une réponse ]

<< < Page précédentePage : 1 2 Page suivante > >>
[ Bas de la page - Dernier message ]
Auteur Sujet : Caol Ila 18 ans - 43°
Steph

(Membre)
Posté le: 12/01/05 10:02, dernier message le : 13/01/05 [Répondre ]
Regoûté hier soir ce fabuleux breuvage, et je pense qu'il est en passe de devenir mon "middle age" single malt préféré, peut-être même devant des ténors comme le Highland Park 18 ans !

tout d'abord un nez exquis et prometteur : en fermant les yeux, je m'imagine sur la côte atlantique, plus précisément au bout d'une jetée comme celle de Vieux Boucau, sentant les embruns marins iodés et le varech... puis c'est autour d'un BBQ sur la plage que je me téléporte, pour y retrouver des senteurs de poisson fumé/grillé...

Et la bouche tient non seulement les promesses du nez, mais explose littéralement en arômes multiples et puissants :
épicé (sel de mer, poivre/piment), médicinal (iode et algues), tourbé, poisson fumé, corsé donc mais aussi boisé et velouté (vanille, cacao, amandes grillées), terreux.

Un véritable feu d'artifices sans cesse changeant pour les papilles qui n'ont de cesse d'en redemander jusqu'à satiété !

J'ai pour principe de ne jamais noter un whisky au maximum de la note admise, car je suis loin d'avoir fait le tour de toutes les bouteilles existantes et je suis quasiment sûr (du moins j'espère !) que je goûterais par la suite des whiskies encore meilleurs ; c'est pourquoi je ne lui mettrais pas 5/5, mais sans pb un 4,5/5 !

Pour terminer, et pour évoquer un débat que j'ai plusieurs fois lancé et qui me passionne sur l'évolution du whisky une fois la bouteille entamée, je dirais que depuis que j'ai ouvert celui là (environ 3 mois) j'en ai pris environ 4 ou 5 drams (il reste environ 2/3 de la bouteille) et je n'ai pas trouvé de différence notable entre mes dégustations... ou alors si différence il y a, il ne s'agit que de bonification.
Ah oui aussi, pour les amateurs des deux plaisirs, je l'ai reessayé avec un cigare, et c'est AMA un des whiskies qui se marient le mieux avec un habano.

bref il n'a que des qualités... si ce n'est sa rareté (mais peut-être que c'est aussi ce qui fait sa qualité) et son prix certes un peu élevé (environ 60 euros), mais honnêtement il les vaut sans problème et je le conseille plus que chaudement à tous ceux qui ne l'ont pas encore goûté.
JP : il faut absolument que tu le goûtes, je suis sûr que ça deviendra ta bouteille de chevet
Je ne sais pas si ma bouteille passera l'hiver... et s'il m'en restera pour une éventuelle rencontre avec les membres du site qui ne le connaissent pas cet été sur Toulouse... bientot

Stéphane

mise à jour : 12/01/05 10:04
bwalezak
et surtout, bonne dégustation
(Membre)
Posté le: 12/01/05 10:59 [Répondre ]
Enfin...

Je suis complètement d'accord avec toi...

Je suis amateur depuis longtemps et peu à la fois... J'ai redécouvert le W avec le WL de cette année... Depuis, c'est une nouvelle passion qui débute... plus riche en connaissance et en envie de découvrir.
Lors du WL, j'ai pu découvrir Caol Ila et ses merveilles. Il faut préciser qu'avant le WL, j'étais plutôt Islay avec Bowmore, Laphroaig... mais je ne connaissais pas trop CIla...

Comme pour tout événement de cette ampleur, il faut repartir avec au moins un petit souvenir... que choisir à la boutique... Je n'ai pas hésité longtemps...

Un Caol Ila 18 ans SVP Madame..., cela fait 60 euros...

C'est vraiment un W qui m'obsède. Tout est correctement équilibré... même les 43 ° passent comme une lettre à la poste. Pour ma part, j'ai l'impression de manger une cueillère de miel légèrement huileuse.
Son arôme est délicieux (avec un filet d'eau c'est encore mieux -un filet d'eau j'ai dis...). Et en bouche.... ENCORE, ENCORE, ENCORE...

Pour moi, c'est le W que je préfère dans ma collection, celui qui me fout le plus la chair de poule lorsque je le bois.

Bonne dégustation
Steph

(Membre)
Posté le: 12/01/05 11:19 [Répondre ]
Son arôme est délicieux (avec un filet d'eau c'est encore mieux -un filet d'eau j'ai dis...). Et en bouche....


Pas encore essayé avec de l'eau, car je trouve qu'il passe merveilleusement bien sans, mais je note dans un petit coin de mon cerveau (pas encore totalement immergé/noyé par ma dégustation d'hier) de penser à essayer la prochaine fois.

je trouve cette gamme vraiment parfaite : 12 ans, 18 ans, Cask Strength...
3 expressions sublimes et bien particulières de cet "hidden malt" à des prix pas donnés certes mais pas inaccessibles non plus. (il faut dire aussi que j'avais négocié un peu plus de 10% sur l'achat des 3 bouteilles, donc ça m'a fait moins mal).

et chose étonnante et remarquable je trouve : la distillerie officielle propose ces 3 embouteillages sans finition xérès, porto, madère ou je ne sais quoi encore ! (contrairement à d'autres qui suivent à fond cet effet de mode) ce qui permet de découvrir vraiment la nature profonde et véritable de ce malt.

En plus comme quantité d'embouteilleurs proposent des versions Caol Ila de tout âge et à toutes les sauces, c'est vraiment je trouve un choix très judicieux de leur part : pour moi Caol Ila est sans nul doute LA distillerie que j'ai découverte et le plus appréciée durant cette année passée 2004 !

Stéphane
Fred
Distillateur
(Administrateur)
Posté le: 12/01/05 11:21 [Répondre ]
Et bien, ce whisky me fait un peu peur quand je lis vos réactions Il y a de la sorcelerie dans cette bouteille Mais il devient de plus en plus incontournable pour un prochain achat !

J'ai bien l'impression qu'il représente un peu pour l'île d'Islay ce qu'est le Redbreast pour l'Irlande : le mètre étalon du goût et de l'équilibre !

Merci Steph pour le voyage sur la plage love En ce jour de pluie, c'était bien agréable !
PNicolas

(Membre)
Posté le: 12/01/05 11:26 [Répondre ]
je trouve cette gamme vraiment parfaite : 12 ans, 18 ans, Cask Strength...


Et le Cask Strength il donne quoi ?
Steph

(Membre)
Posté le: 12/01/05 11:47 [Répondre ]
Merci Steph pour le voyage sur la plage En ce jour de pluie, c'était bien agréable !


Avec plaisir Fred... il faut venir à Toulouse : ici c'est grand soleil et températures montant aux alentours de 15° depuis plusieurs jours

J'ai bien l'impression qu'il représente un peu pour l'île d'Islay ce qu'est le Redbreast pour l'Irlande : le mètre étalon du goût et de l'équilibre !


je ne sais pas si on peut affirmer cela, mais c'est un peu l'impression que j'en ai en effet, même si je trouve qu'il penche quand même plus vers des whiskies comme Lagavulin et Laphroaig que vers du Bunnahabhain ou du Bruichladdich. Ceux qui n'aiment pas du tout la tourbe fumée peuvent passer leur chemin... ou alors tenter directement le 18 ans qui est probablement le moins marqué par ces arômes des 3.

Et le Cask Strength il donne quoi ?


Plutôt corsé le bougre dans mon souvenir !
il ne faut pas craindre la tourbe et le fumé, car sans atteindre le niveau du Lagavulin 12 ans, c'est quand même pas du petit lait...
ma dernière impression m'a laissé sur des notes essentiellement végétales et tourbées/terreuses, plus unilatéral que les deux autres, et si je devais donner mon ordre de préférence ça serait :
- 12 ans et 18 ans en tête, difficiles à départager car j'adore leurs deux expressions.
- Cask Strength
Cela me fait penser qu'il faut que je le regoûte pour donner un avis définitif sur ce malt comme je l'ai fait récemment pour le 12 ans et le 18 ans.

Antoine pourra également te dire ce qu'il en a pensé puisqu'il l'a goûté à une voire deux occasions je crois.

Stéphane

mise à jour : 12/01/05 11:48
whiskygalore

(Membre)
Posté le: 12/01/05 12:37 [Répondre ]
Il est à 49 euros en Andorre. Je n'ose pas encore l'ouvrir par respect, j'ai toujours la crainte que le whisky s'oxyde, mais c'est seulement d'après vos dires, car je n'ai jamais constaté ça. Je comparerai avec le Laphroaig 15 ans qui est paraît-il racé. En tout cas, je fuis tout autre embouteillage qu'officiel de cette distillerie, celui que j'ai goûté chez S.V m'en a dissuadé ! Le 12 ans est déjà excellent, mais il faut aimer le côté terreux de la tourbe, et le sel, car l'eau utilisée coule sur des roches calcaires, et ça se sent ! La fumée est plus discrète, bien plus que chez Ardbeg, et c'est pas pour me déplaire, je préfère la finesse à la force.
PNicolas

(Membre)
Posté le: 12/01/05 14:04 [Répondre ]
En tout cas, je fuis tout autre embouteillage qu'officiel de cette distillerie, celui que j'ai goûté chez S.V m'en a dissuadé !


Je suis d'accord pour dire que le 12 ans de chez SV est vraiment sans interêt, mais je ne ferais pas une généralité, c'est d'ailleurs un SV 23 ans qui m'a fait changer d'avis sur cette distillerie. Nul n'est à l'abris d'une erreur. J'ai d'ailleurs un peu de mal à comprendre l'avis de certains qui est de preferer les OB au point d'écarter les versions indépendantes. Pour moi c'est au contraire une chance d'avoir un choix encore plus large.

A+
antoine
puis aux amandes
(Membre)
Posté le: 12/01/05 14:12 [Répondre ]
Désolé je n'ai plus son gout dans la bouche aujourd'hui mdr

mais je compulse mes notes ce soir et je vous en fait part demain, mais il me semble bien l'avoir très bien noté celui là bientot ...
whiskygalore

(Membre)
Posté le: 12/01/05 16:14 [Répondre ]
C'est vrai que certaines bouteilles de S.V entre autres sont très bonnes, en fait je trouve que ce qui fait d'abord la différence avec les O.B, c'est un goût plus sucré et davantage de corps, sans doute dus à la filtration.
[ Haut de la page ]
<< < Page précédentePage : 1 2 Page suivante > >>

logo