logo Navigation rapide : Accueil - Articles - Tous les Whiskies - Forums

Sujet : Caol Ila
Forum Public / Les autres whiskies et whiskeys / Caol Ila
- Vous devez être identifié pour ajouter un message dans ce sujet
Bonjour, vous n'êtes pas identifié
S'identifier - S'inscrire - Aide
Il y a en tout 5 visiteurs en ligne :: 5 inconnus et 0 membre.
ligne
[ Ecrire une réponse ]

<< < Page précédentePage : 1 2 3 Page suivante > >>
[ Bas de la page - Dernier message ]
Auteur Sujet : Caol Ila
Fred
Distillateur
(Administrateur)
Posté le: 17/11/08 11:08 [Répondre ]
welcome gnoschnee,

Pardon pour ce salut bien tardif mais je reviens juste d'une semaine magnifiquement chargée en argentine. Ceci explique également ma "sourde oreille", le wifi passe mal en Patagonie ...

Le phrasé étant assez complexe pour mon esprit en décalage horaire, laissez moi quelque temps pour parcourir cette discussion comme il se doit.

A bientôt donc.
gnoschnee
gnoschnee
(Membre)
Posté le: 17/11/08 16:48 [Répondre ]
Bonjour Fred,

Je réitère mes remerciements ; et mon assentiment à constater un site accueillant ;
Il me semble que le topic a donné ses "arômes", inutile donc de relancer ici.
Restent, élément combien important (de la pratique avant toute chose), les mises en oeuvre.

=> Denis
"quelqu'un que j'apprécie énormement . (soit-dit en passant)" Je le conçois aisément.
Un petit détail : écoute emphatique à ce qui se devait de rester dans la discrétion, même si je n’avais pas tous les éléments nécessaires au décodage, pour les plates-bandes présumées innocentes, il était clair pour moi qu'il ne s'agissait là que d'une "formule" parmi d'autres règles de remplacement où fait défaut le visuel, les inflexions, etc., formule anodine bien que nécessaire face à laquelle il était difficile de ne pas ne pas relever le caractère de courtoisie... après la première intervention de Denis, serait-ce pour me situer, à laquelle Alain met, toute proportion gardée, son point d'orgue, la réserve dans le silence eut été LA position de retrait, de tact la plus sensible (au sens anglais du mot). Toutefois, l'accentuation artificielle de ma part, ainsi que cette explication, lui aura donné, à la finale, un caractère plaisant, voire quelque peu équivoque. (Equivoque notamment relevée avec humour par Alain, qui en extrait amicalement la citation.)
Ce qui se devait de rester signe est devenu discours, glose. La responsabilité m’en incombe. Mais (et quand bien les deux iraient assez de pair) est-ce un site de courtoisie, de bonnes manières, ou de whisky, que diable !

Merci pour la précision de tes réglages, définitions évidentes pour vous, un dédale de complexité pour moi.

=> Alain
J’opterai dans un premiers temps pour les flacons, histoire de me mettre en bouche, puis pour les DE, afin de partager.
Pour les cavistes en effet, je vais explorer (j’ai déjà quelque idée - et conseils).
Verres - j’ai des tulipes (à forme d’alambic en oignon) de la M du W., pas par snobisme... relativement chers pour du verre (soufflé), mais agréables en paume (et pas trop grands : 17cl).
INAO, tumbler, Spiegelau... on reconnait-là, même si "nous sommes tous des débutants", LE "connoisseur" !

=> Fred
Je suis certain qu’au-delà d’un certain phrasé relevant plus du caractère et de la personnalité que du sujet, ces échanges resteront utiles à d’autres visiteurs.
Avec ce topic, à le bien travailler en y revenant, j’ai de quoi faire pour un bon bout de temps.
A l’occasion de te (vous) lire et d’échanges (je laisserais des nouvelles de ma progression parmi les maltophiles, notamment sur les notes de dégustation, dont j’ai saisi la fiche), ici ou là sur d’autres sujets, et, certainement, lorsque je serai prêt, autour d’un bon dram, à l’un des festivals et autres conventions pour "maltophiles passionnés de vieux flacons" (je cite Denis).

Bravo pour cette régulation.

*

Pas plus qu’une seule goutte, aucun des conseils ne sera perdu... mais exploré dans (réserve d’adjectif et de substantif en COD).

mise à jour : 17/11/08 16:57
SINGLEMALT
Mieux vaut 1 excellent dram...que 2 médiocres .(Life is too short to drink bad whisky).......Denis
(Rédacteur)
Posté le: 17/11/08 18:43 [Répondre ]
Oui, oui
=>gnoschnee...
quel whisky est bien entendu basé sur le whisky,
mais notre ami Fred ( theboss )est assez tolérant pour ne pas dire cool !
On a d'ailleurs de temps à autre une petite sortie de route sur un autre sujet .
J'avoue être parmis...ces gens-là .

Nous sommes bien heureux d'apprendre le retour de Fred, pour reprendre la direction

Oôôh depuis sa création, il y a sans doute eu quelques heurts anodins entres membres...mais certainement rien de grave, on est ici dans le respect mutuel de chacun, suivant notre propre expérience, nos avis, nos goûts...souvent différents .

Lors de ma découverte du whisky, je nétais alors pas très actif sur le net, mais depuis lors, je suis très content de pouvoir partager des sensations et autres glorifications sur ce breuvage magnifique que nous avons l'honneur d'apprécier .

Et sur ces derniers mots, allons chercher dans le bar un dram à déguster sagement à l'écoute d'un bon groupe de musiciens...Anglais love
Amor57
Alain
(Membre)
Posté le: 17/11/08 21:23 [Répondre ]
Les verres de la MW - les petits, s'entend - sont de bons verres à dégustation. Leur forme permet de concentrer suffisamment les arômes et le pic central qui permet de réduire un peu la quantité nécessaire à l'expression. Je leur ferais néanmoins deux reproches : leur dimension est assez importante pour que, malgré la crête centrale, les quantités utiles demeurent trop grandes à mon goût et leur forme qui ne leur permet ni de passer au lave-vaisselle, ni d'être lavés-essuyés correctement à la main.

Le tumbler est le verre cylindrique de toutes les publicités pour whiskies. L'INAO est le verre de référence pour taster les vins. Le Spiegelau est un verre couramment utilisé par les maltophiles, sorte de verre tulipe mais sans pied. Voir le site de Spigelau pour plus de précisions.

Pour moi le verre idéal est le verre tulipe, mais je sais que d'aucuns trouveront à redire à ce choix.

Tu dis que le verre MW est agréable en main. Cette assertion suscite une interrogation : que fait le verre dans ta main ? Faire chauffer un whisky est généralement considéré comme une hérésie. J'ai souvent entendu dire que l'idéal était de verser un whisky à température ambiante dans un verre sortant du réfrigérateur. Et la forme du verre de la MW ne permet pas de le faire tourner sans le réchauffer, sauf à le poser un plan et à le faire tourner entre deux doigts. On trouve plus élégant et plus pratique. Mais ceci n'est que mon avis et il peut être aisément battu en brèche.

Sur ce, je vais reprendre contact avec le malt, après trois mois d'abstinence. Je vais donc m'orienter vers une valeur de référence : un Glenmorangie 18 ans OB, tout simplement. Je le connais par cœur, ce sera idéal pour commencer mon ré-étalonnage.

mise à jour : 17/11/08 21:24
gnoschnee
gnoschnee
(Membre)
Posté le: 18/11/08 09:01 [Répondre ]
=> Denis
Oui, j’aime également jazzer des oreilles, et ce n’est pas du tout un cliché !

=> Alain
C’est ce que je disais, haut les verres : THE man, THE cat... mais on ne va pas rougir : plutôt des tons humblement ambrés !


Je le re"dis" : aucun des conseils ne sera perdu...

TYVM.
Steph

(Membre)
Posté le: 19/11/08 17:08 [Répondre ]
bonjour Philippe et bienvenue, avec pas mal de retard.

Un peu trop pour reprendre tout ce qui a été échangé, je me contenterai donc du strict minimum:

Macallan : 10 ans CS (Cask Strength, autour de 58°)
Il te fournira l'étalonnage parfait de ce que peut donner un jeune whisky superbement typé sherry (fruité, boisé, épicé, tannique, etc...)
Et il ne te coûtera bien moins de 100 euros.
Sinon avec un budget de 120 euros, le 18 ans sherry est a priori un must également.

Caol Ila : Pourquoi ne pas tout simplement commencer par le 12 ans OB qu'on trouve actuellement dans la plupart des grandes surfaces, qui plus est à tarif réduit pendant les foires à whiskies ?
C'est la version la plus grasse et huileuse que j'ai pu goûter à ce jour de Caol Ila (peut être même de tous les islays), avec d'intenses notes de poisson fumé, de tourbe végétale, d'iode et de sel.
notre ami Jean Boyer a également sorti cet été un Laphroaig 10 ans brut de fût tout simplement magnifique!
Si cela t'intéresse je peux t'en procurer.

Après, les vieux Caol Ila développent souvent de sublimes notes de fruits exotiques, au détriment par contre du tourbé/fumé.
La plupart des embouteilleurs indépendants en proposent d'excellents, certains de très nombreuses versions, parfois inégales (variations d'un fût à l'autre).
le mieux est alors ensuite de faire quelques recherches avec la référence exacte sur les sites des Malt Maniacs, de Serge Valentin et autres.
et bien sûr de dialoguer sur des forums comme celui-ci ou celui de Jean-Marie Putz (également en français, une référence en matière d'informations sur les whiskies).

Stéphane
gnoschnee
gnoschnee
(Membre)
Posté le: 20/11/08 09:20 [Répondre ]
Bonjour Steph,

Et quel strict minimum !

Notamment en anticipant sur ma prochaine phase de découverte, reportée après l’étude de mon abécédaire (c’est-à-dire après avoir suivi de précieuses recommandations) ; je commencerai alors par le 10 ans CS.

Toutefois, je ne pense pas qu’il soit nécessaire de se limiter outre mesure.

Je vais cependant préalablement m’étalonner (le mot, à plus d’un titre, est plaisant…) ; acquérir de bons référents olfactifs et gustatifs pour me constituer une solide grammaire (Alain).

J’avais formulé mon intérêt pour les Caol Ila.

un Laphroaig 10 ans brut de fût tout simplement magnifique!
Si cela t'intéresse je peux t'en procurer.


Et comment !!

Je maintiens le principe d’étude privilégiée du Caol Ila, qui me convient pour des raisons de "couleurs" (paysages révélés-libérés), et de tempérament.

En effet, ce n’est pas toujours qu’une question de sensualité : on peut aimer un climat, une région particulièrement, et en vouloir explorer l’étendue, les limites. Par passion.
Je te remercie donc pour ces pistes (sites et autres), qui me permettent de mieux engager ce pas...

Ce que tu écris répond dans ce sens. Et permet d’aller plus loin.

Une question : tu mentionnes l’existence de "foires à whisky" ??? c’est-à-dire en GMS ??
SINGLEMALT
Mieux vaut 1 excellent dram...que 2 médiocres .(Life is too short to drink bad whisky).......Denis
(Rédacteur)
Posté le: 20/11/08 09:41 [Répondre ]
En parlant de "foires à whisky"...on peut trouver actuellement chez Makro, je penses qu'il n'y en a pas en France ?

-Glenmorangie Astar cask strength 57,1% à 55€
-Highland Park 15y à 45€ avec deux verres à dégust.
-Glenfiddich 15y Solera 31€
-Glenfiddich 18y 42€
-Balvenie 15y 47,8% single barrel 46,50€
-Aberlour A'bunadh 60,2% cask strength 53€
-Glenlivet 18y 38€
-Jack Daniel's single barrel 45% 29€

et un petit coffret de 4 mignonnettes (anciennes versions!!!) de 5cls : 10y/port wood/burgundy wood/madeira wood 16€

PS : j'ai arrondi les chiffres...52,99 = 53...

mise à jour : 20/11/08 09:44
gnoschnee
gnoschnee
(Membre)
Posté le: 20/11/08 09:58 [Répondre ]
Synthèse du topic (pour celles et ceux qui n’ont pas le temps) :

Les Classic Malts sont une série de whiskies qui représentent chacune des régions de production. Ce ne sont pas les "meilleurs" whiskies de chaque région mais leur rapport Q/P permet de découvrir la diversité des productions écossaises. Ce sont : Lagavulin 16 ans, Talisker 10 ans, Oban 14 ans, Cragganmore 12 ans, Glenkinchie 12 ans (qui vient de remplacer le 10 ans) et Dalwhinnie 15 ans.

Les flacons de 20 cl des Classic Malts / La série des Classic Malts DE : "Distillers edition"

Lagavulin 16y
Talisker 10y
Oban 14y
Cragganmore 12y
Glenkinchie 12y (qui vient de remplacer le 10 ans)
Dalwhinnie 15y

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Glenfiddich
Knockando

Glenmorangie 18y OB

Macallan 10y CS, autour de 58°
Macallan fût dans les années 80 exceptionnel en version officielle 12 et 18y (sherry cask)

Caol Ila CS OB (cask strength official bottling)
Caol Ila 12y OB

Laphroaig 10y brut de fût de Jean Boyer

Pour les cask strength, je partirai bien vers des indépendants du style :

-Signatory Vintage "cask strength collection"
-Duncan Taylor "CASK STRENGTH RARE AULD SCOTCH WHISKY"
-RARE MALTS "natural cask strength"

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Pour les petites quantités d'eau, le choix des verres, leur tenue en main, pas de résumé : lire Amor57 (Alain).

mise à jour : 21/11/08 09:45
[ Haut de la page ]
<< < Page précédentePage : 1 2 3 Page suivante > >>

logo