logo Navigation rapide : Accueil - Articles - Tous les Whiskies - Forums

Sujet : Gordon & McPhail
Forum Public / Le single malt / Gordon & McPhail
- Vous devez être identifié pour ajouter un message dans ce sujet
Bonjour, vous n'êtes pas identifié
S'identifier - S'inscrire - Aide
Il y a en tout 25 visiteurs en ligne :: 25 inconnus et 0 membre.
ligne
[ Ecrire une réponse ]

<< < Page précédentePage : 1 2 Page suivante > >>
[ Bas de la page - Dernier message ]
Auteur Sujet : Gordon & McPhail
Bowmort13

(Membre)
Posté le: 25/09/07 16:31, dernier message le : 02/10/07 [Répondre ]
Salut tout l'monde

J'ai goûté le Balmenach et enfin surtout le Tamnavulin, distillations 1989 et embouteillages 2007 de chez Gordon&McPhail... Comme je l'avais suspecté puis écrit sur ce forum, il semble bien y avoir une raison à ce que le Tamnavulin de chez Gordon, malgré ses 18 ans d'âge, se trouve en moyenne à 20% moins cher en Anglettere que le 12y/o officiel de la distillerie, et ce en dépit des notes déplorables de ce dernier alors que les produits Gordon sont réputés si supérieurs et à juste titre. Kyndale ou tout autre propriétaire plus récent de la distillerie ont augmenté leurs prix, certes, mais le vieillissement opéré chez Gordon a imprégné le produit original d'un arôme supplémentaire de "chêne brûlé" (je dirais du "hêtre"), disons que le Gordon est "fûmé" alors que le Tamnavulin ne l'est pas... Ce goût fûmé peut bien être la "marque de fabrique" de Gordon& McPhail, puisque je l'ai ressenti également dans le Balmenach, il n'est pas cependant fait pour plaire à tout le monde...

Que pensent les amateurs des whiskies Gordon&McPhail ? Ont-ils noté ce goût fûmé dont je parle ?

mise à jour : 06/10/07 01:12
Fred
Distillateur
(Administrateur)
Posté le: 25/09/07 16:43 [Répondre ]
Bonjour Bowmort13,

Je n'ai pas noté de goût de fumé typique G&M, mais comme ils sélectionnent eux même leurs fûts, on peut très bien imaginer que ces derniers soient "ponctuellement" plus fumés (bourbon first fill ?). Comme les embouteilleurs ne sont pas les producteurs, ils travaillent sur des lots, le produit a donc beaucoup plus de risque/chance d'être changeant.
Fred
Distillateur
(Administrateur)
Posté le: 25/09/07 17:26 [Répondre ]
Encore une fois, je ne connaîs pas ce whisky en particulier, mais on peut très bien imaginer que Gordon sélectionne des fûts de Bourbon de premier remplissage pour "booster" les arômes de vanille. Comme l'intérieur des fûts est brulé (je ne me souviens plus du mot) avant d'être utilisé pour faire vieillir le bourbon (règlementation americaine), le coté fumé est toujours présent quand ils sont utilisés pour le vieillissement suivant.

J'ai par exemple une bouteille de Balvenie 15 ans (single cask) qui est assez nettement fumée, alors que c'est loin d'être la signature de la marque. Et c'était un fût ayant contenu du bourbon !

Et puis si la version est dénommée "toasted oak", c'est pas pour rien !
Steph

(Membre)
Posté le: 26/09/07 17:03 [Répondre ]
Hello,

Fred, je ne suis pas sûr que le "fumé" dont parle Bowmort provienne forcément de fûts de bourbon, en fait j'aurais plutôt au contraire tendance à pencher pour du sherry qui parfois apporte des notes fumées/viandées/salées...
Le bourbon apportant plutôt pour moi un côté vanillé/caramélisé/gourmand/sucré.
Donc ça dépendrait du genre de "fumé" qu'évoque Bowmort...

Pas goûté encore suffisamment de G&MP pour déceler une odeur fumée typique...
Ce qu'il y a de sûr c'est qu'avec tout leur stock de vieux whiskies qu'ils ont et tous les embouteillages qu'ils mettent régulièrement sur le marché, c'est une vraie mémoire du whisky et je pense m'intéresser de plus en plus à eux.
Seul regret, beaucoup d'embouteillages à 40/43° un peu trop légers/discrets.
Mais à mon avis ils font partie des IB à la qualité la plus régulière et à l'engagement le plus profond.

Stéphane
Amor57
Alain
(Membre)
Posté le: 26/09/07 22:04 [Répondre ]
Ce qu'il y a de sûr c'est qu'avec tout leur stock de vieux whiskies qu'ils ont et tous les embouteillages qu'ils mettent régulièrement sur le marché, c'est une vraie mémoire du whisky et je pense m'intéresser de plus en plus à eux.
Seul regret, beaucoup d'embouteillages à 40/43° un peu trop légers/discrets.
Mais à mon avis ils font partie des IB à la qualité la plus régulière et à l'engagement le plus profond.

Tout à fait d'accord avec toi, Stéph. Leur gamme Connoisseur choice m'a globalement déçu, du moins pour leurs réductions à 40-43%. Jans cette gamme j'ai même testé un PE qui ressemblait plus à Speyside qu'à autre chose !

A contrario, nombre des meilleurs embouteillages que j'ai goûtés provenait de chez eux : Mortlach 37 ans private collection (bien que réduit à 45%), ou les vieux Glen Grant...

Mais je me garderai bien de généraliser sur la qualité ou l'absence de qualité d'un embouteilleur : il s'agit encore d'une activité artisanale où les variations peuvent être très importantes d'un fût à l'autre : par exemple, les deux fûts de Glen Grant 37 ans DT présentés au dernier live à Paris.

Mais par contre, et là aussi je te rejoins Stéphane, il est certain que c'est un des quelques rares embouteilleurs qu'il est nécessaire de creuser, avec DT et DL, pour qu'on puisse se faire une petite idée de leur énorme dimension.

PS Ceci n'est que mon humble avis et je ne demande à personne de le partager...
tigrou25
Tigrou
(Membre)
Posté le: 26/09/07 22:08 [Répondre ]
J'ai beau retourné dans tous les sens DT et DL, je n'arrive pas à raccroché à un embouteilleur.

Un indice ?
Amor57
Alain
(Membre)
Posté le: 26/09/07 22:11 [Répondre ]
DT Duncan Taylor
DL Douglas Laing
tigrou25
Tigrou
(Membre)
Posté le: 26/09/07 22:16 [Répondre ]
Ah oui maintenant que tu le dis.

D'ailleurs, je ne crois pas avoir vu de sujet général sur les embouteilleurs indépendants. Comment on les trouve (bien pas bien, pas au sens chercher), qu'est ce qu'on pense de leur gamme.

Je vais peut-être lancer un sujet.
Amor57
Alain
(Membre)
Posté le: 26/09/07 22:19 [Répondre ]
Sujet hautement polémique ! Comme je le disais précédemment, difficile de dire qu'on aime ou qu'on n'aime pas tel ou tel IB. Mais une chose est sûre, c'est qu'il y a très certainement une "marque de fabrique", une "griffe" ou une "patte" pour chacun de ces IB. Et chacun l'apprécie à sa manière.
Amor57
Alain
(Membre)
Posté le: 29/09/07 00:22 [Répondre ]
J'ai repéré plusieurs aspects dans ton post. Il y en a peut-être certains que je n'ai pas vus.

1 - La notion de goût est éminemment personnelle. Derrière un arôme ou un goût certain dira y trouver X et un autre Y, et ce, d'autant plus qu'il s'agit de parfums complexes, enchevêtrés. Nos histoires et nos références sont différentes (je ne parle pas de supériorité mais de différence) et derrière un parfum on y mettra chacun quelque chose de différent. C'est l'histoire de la madeleine de Proust. Je ne suis pas certain de pouvoir faire la différence entre les deux fumages (fumures ? fumaisons ? fumations ?) de saumon, mais s'y j'y arrivais je suis encore moins certain de pouvoir rattacher le saumon à son mode de fum...

2 - L'origine des arômes et parfums. Mon dieu ! Si quelqu'un, ou même un groupe de personnes pouvait les prédire ou les analyser, ils se les feraient en or. Peut-être que dans quelques années on arrivera à analyser de manière détaillée les whiskies et par voie de conséquence à les reconstituer à partir de sachets, mais ce jour-là j'espère bien ne pas y goûter. On a fait ça avec la vanille et on trouve aujourd'hui de la vanilline de synthèse (que je trouve infecte). On le fait avec des huiles essentielles, notamment de rose et l'essence de synthèse est fadasse etc... Cela étant je sais qu'il existe des laboratoires à Glasgow et à Saint-Avold qui se penchent sur la question (Glasgow sur le whisky, St-Avold sur la mirabelle).

Autre volet de cette question : l'origine. Comme tu le disais dans un autre post, la production est encore artisanale et on ne peut pas "prédire" ce que donnera la maturation dans un fût ou un autre. On sait juste qu'une maturation dans un 1st fill sherry cask ou dans x-fill bourbon cask ne donnera pas la même chose. Les distillateurs savent par expérience PLUS ou MOINS quelle sera l'évolution, mais c'est justement ce "plus ou moins" qui fait toute la différence.

Stéphane et Fred ont avancé deux idées pour expliquer le goût fumé ou le fumet fumé : à mon avis, les deux explications sont valables et il en existe peut-être/sûrement d'autres. Je pense que la question de Stéphane allait un peu plus loin : nombre de personnes (dont moi dans certains cas) ont du mal à faire la distinction entre tourbe et fumé. Je crois que c'est plus dans ce sens qu'il te posait la question.

3 - L'explication sur le site d'Aberlour est assez succincte. Elle nécessiterait quelques "affinages" supplémentaires, notamment sur les questions des refill, des dimensions de fûts, du fûts recomposés...

4 - Le Balmenach dont tu parles, lequel est-ce ? Le 12 ans 1970 ? Ou un 12 ans plus récent ?

Il est tout à fait possible que ce whisky ne te plaise pas du tout, que la bouteille soit passée ou toute autre raison. Je ne pense pas que GMP ait réussi à dénaturer un whisky. Quoique... dans un autre post j'ai parlé du fait que je n'appréciais pas les embouteillages Connoisseur's choice récents et réduits à 40%. Cette réduction correspondait à la volonté de GMP de mettre sur le marché des whiskies colorés (presque tous les whiskies récents et réduits à 40% de cette série le sont), réduits pour satisfaire une certaine clientèle.
Et, dernirèe chose, ce n'est pas parce que deux distilleries sont voisines qu'elles produisent le même whisky... regarde Bunnahabhain et Ardbeg

Bon je finis ici et je pense que nombre de lecteurs se sera découragé avant la fin. Désolé d'avoir été si disert.

[edit]mise en page

mise à jour : 29/09/07 10:06
[ Haut de la page ]
<< < Page précédentePage : 1 2 Page suivante > >>

logo